07 février 2015

Apprendre à désaimer

Il était là, juste dans sa paume. Il le serra si fort qu'il ne sut s'il se confondait avec sa main ou non.  Il lançait des pulsations dans tout son corps;  les papillons furent réveillés, ils s'envolèrent doucement, et le chatouillèrent. Il devait laisser son coeur libre, et enlever les sentiments qui le rendaient encore lourd.  Son regard se perdit dans les lignes de la main: il y vit des chemins encore inconnus et les blessures actuelles, qu'il imaginait représentées dans les fines entailles violacées. Se forcer à... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 19:39 - - Permalien [#]
Tags : , ,

29 janvier 2015

Indolence insolente

Les yeux se ferment je pars douce mélancolie les étoiles scintillent sous la couette se reposer fuir  le monde hostile  plus de force on m'a brisé l'écorce se cacher  sous les replis du lit  chaque individu est un ennemi une immense lassitude  gangrène petit à petit mon corps disparaître n'être plus qu'un être quand tout va mal dans la douceur lancinante le corps se ramollit emporté par le vent virevolter rêver un monde plus beau  sous les closes paupières tout va bien mon corps se liquéfie sous la... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 09:14 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 janvier 2015

Quand la Terre attire, le ciel tiraille ...

Du haut de son mètre quatre-vingt-trois, il considérait le sol. Les pieds ancrés sur terre. Comment échapper à la pesanteur quotidenne .. Après marcher courir, rêver, s'envoler.... comment ? Et cette petite voix agaçante qui le titillait : Qu'attends-tu ?   Petite Il serait bien temps de penser à toutes les occasions manquées quand il regarderait ses pieds rivés au sol sans renoncer à ses désirs les plus secrets,  et toutes les désolations qui rendraient son coeur morne. Il avait fini par chérir son travail, et les... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 14:53 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 janvier 2015

Chéri(e) on sort ce soir ?

Le lundi à compter tel un Robinson Le temps à bosser hé, c'est con Rayer la peine de chaque jour écoulé Et avancer sans s'écrouler Défilent gym, docteur, et courses Puis rentrer du boulot, faire l'ours Les enfants avec leurs cahiers Vendredi et son air de récré Et après c'est le week-end I want to hold your hand On se raconte des histoires On veut tout, sauf être minable C'est la fiesta du samedi soir Les spots les paillettes, une vraie fable Un coup de rouge sur les lèvres Puis... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 14:04 - - Permalien [#]
Tags : , ,
13 janvier 2015

Dans les rêves, un capharnaüm d'homme, pas de trêve, ( normal quoi ...)

  3h21... nuit noire. Seuls traversaient sous les entailles du bois vermoulu les rayons de l'éclairage public. Les taches lumineuses dessinaient des formes abstraites sur le plafond. Il ouvraitles yeux, et sans savoir pourquoi, fut réveillé d'un coup. Tout était évident dans son esprit : c'était le bazar intégral. Les pensées se bousculaient confusément dans sa tête, il voulait défier le temps, se surpasser, devenir immortel, il courait, il rêvait, mas ce n'étaient là que les minces instants de son passage sur terre. Il savait... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 08:32 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 décembre 2014

Un soleil trop vite couché ...

Ma chère amie, ma soeur de coeur, hélas je suis loin de toi et je ne peux te serrer dans mes bras autrement qu'avec ces mots. Pour dire quoi ? Tant de chose qui paraîtront vaines et pourtant, mes mots sont du tact, mes mots sont mes bras, mes mots sont mes mains. Je ne te lâche pas. Oui la vie est dégueulasse de nous infliger de telles épreuves. Vivre demande du courage. Le bonheur demande du courage. Et partager la peine est-ce que ça la rend supportable ? Je ne sais pas. Je ne comprends pas grand-chose à la vie, il y a sûrement pas... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 14:42 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 novembre 2014

Marche ou crève, cours et ...

Retrouvons notre coureur laissé le jour de son anniversaire, entouré par ses amis ( voir message du 3/11/14) http://rosapristina.canalblog.com/archives/2014/11/03/30859084.html Il se leva, le matin suivant, avec l'envie de poursuivre le combat. La haie des êtres aimés accompagnait sa course. La sagesse résidait dans l'endurance et la constance à poursuivre un effort. Il avait conscience que la discipline à suivre serait la part la plus difficile de son travail et de sa course. Au fond de lui la révolte était là, il en voulait aux... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 09:47 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 novembre 2014

ballet bazar, le hasard

 Une coïncidence ou bonne étoile Ces choses sur lesquelles on met un voile C'est ce qu'on appelle le mystère de la vie Ne cherche pas à tout comprendre et vis Ivresse hasard des aiguilles détournées On aurait bien pu ne pas se croiser  Le monde est un chouette ballet d'enfants Et nous dansons comme nous pouvons dedans Avec la nette impression de gagner D'être un super expert tapissier Sur la grande toile brodée de l'univers Essayons gardons la tête à l'envers Dites-vous bien que tout se joue à un fil Le hasard,... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 10:10 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30 octobre 2014

Changement d'heure, manque de luminosié, donc de vitamine D, ça y est, on est mal barrés alors voici un petit impromptu, pour tous ceux qui se disent " j'en peux plus " :  La technique minceur La technique aigreur Pour perdre du poids Faut se perdre soi Se ronger les sangs super Je manquerai pas de fer Je mets en lumière De drôles d'affaires Je passais par là On m'a pris le bras Tu parles d'une histoire C'est le vrai foutoir Je n'ai rien demandé Laissez-moi en paix Car mon corps se perd Mon âme apesantie légère ... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 05:08 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 octobre 2014

Kaléidoscope attitude

Le temps pouvait se vautrer et prendre ses aises : ils étaient là, enfin, face à face. Ils se regardaient droit dans les yeux, et tentaient de percer le noir de la pupille, pour atteindre les méandres du cerveau. Tête à tête si loin des pensées de l'autre. Ce premier silence fut angoissant. Toutes les questions qu'ils voulaient se poser s'échappaient timidement dans leur attitude: une main posée un peu trop longtemps sur le menu, un regard dévié. Curieusement, les objets donnaient raison à leur présence. Ils parlaient de banalités,... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 09:22 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,