Avant, nous prenions en photo les monuments, les paysages que nous avions la chance d'admirer, et bien sûr nous photographions nos êtres chers, famille et amis. Mais comme les plus belles photos sont celles de professionnelles, même avec le matos adéquat, rien ne rivalise avec les clichés chopés sur Google Images. Du coup, c'est facile, paysages et bâtisses sont immortalisés, si vous voulez en garder une trace, plongez-vous donc dans la plus grande banque de données numériques et vous aurez des clichés dignes des plus belles cartes postales.

Puis il y a eu les photos de paysages sur lesquelles le touriste apparaissait. Pour cela, il fallait au moins être deux, un qui pose, l'autre qui prend la photo. Ou bien avoir un appareil muni d'un retardateur et cela quand bien sûr il n'y avait pas sous la main un passant bienveillant pour prendre le cliché. Bien sûr, cela impliquait une énorme prise de risque puisqu'il était tout à fait possible de tomber sur une personne malhonnête qui profiterait de la situation pour vous substituer l'appareil. Pour cela, convenons-en, il était nécessaire d'avoir une bonne foulée et une très bonne accélération. Maintenant, Ô joie, même plus besoin d'adresser la parole à un quidam, lui sourire et lui demander gentiment de nous prendre en photo: on sort son appendice téléscopique, ou selfie-stick, et plus besoin de personne !

noselfieL'individu roi doît donc apparaître partout et supplanter paysages luxuriants et monuments qui ont demandé des décennies de labeur. Toute autre empreinte de l'ingéniosité humaine est mise en second plan. Maintenant le monument c'est soi. Partout. On écrit sa propre histoire, avec des chapitres qui rappellent Martine à la plage, Martine visite Paris, Martine au zoo... Une vie dont vous êtes le héros !

Et surtout se montrer sous son meilleur jour, car tout est représentation. Ne plus être dans l'instant, ni sur place, mais déjà se projetter dans une représentation qui figurera sur Youtube et les réseaux sociaux. Se promener en vue de faire des clichés, prendre des vidéos pour se montrer, créer des montages et donner une vision enjolivée de soi. Oubliée la spontaniété puisque de toute façon vous n'êtes plus là, vous êtes déjà dans la micro SD ! Figures éclatées, existence multi-facettes ! Surtout, surtout, laissez une trace de vous, êtres dématérialisés de l'instant !