Je vous donne mes tripes, mes secrets enfouis.

Sur papier, chuchotements de clavier

Pour les ressentir encore, dans longtemps, longtemps ...

 

Et parce qu'un jour tu sais je serai le vent

Dans les feuillages et les étoiles souflle le vent

Ce vent léger qui souffle, bouge, murmurant

Rugissant, tournoyant, fouettant

Balaie feuilles, nuages, ombres et poussière

Le vent d'ici et de là-bas c'est moi, mystère

 

Avant, je n'étais qu'un doux passager de vent

Avant, devant moi le vide dur et le néant

Tout ce que je ne connaissais pas

 

Et parce qu'un jour tu sais je serai le vent

De moi, comme tout, ne restera que le passé

Qui partira au loin se perdre dans la nuit

Plus qu'un nom murmuré dans le vent

Son son unisson souvent siffle qui je suis

Personne ne m'aura cernée qui m'aura aimée ?

 

Moi-même je suis passée à côté de moi

 

Et parce qu'un jour tu sais je serai le vent

Dans les feuillages et les étoiles souflle le vent

Ce vent léger qui souffle, bouge, murmurant

Rugissant, tournoyant, fouettant

Balaie feuilles, nuages, ombres et poussière

Le vent d'ici et de là-bas c'est moi, mystère

 

Dans un monde tournoyant toujours en mouvement

Engouffrée dans l'ennui, soufflant, frôlant les gens

Je veux prendre le temps qui me pousse en avant

Passer dans la vie, arrêter de faire semblant

Je laisserai les souvenirs glissant devant

J'avancerai lentement au milieu des gens

 

Au milieu des gens, un doux passager du vent

Autour de lui ,vide, néant, et brasser du vent

Il perd la chaleur de coeur et quand il s'agite

Laisse sur ses pas l'empreinte d'une impression

Sous les caresses fugaces de cette foule, vite

Marche à tout vent, courbé, et cherche sa maison

 

Moi-même je suis passée à côté de moi

 

Et parce qu'un jour tu sais je serai le vent

Je rendrai mes rêves rêvés réalisés

Je soufflerai des mots impurs mais sincères

Sur ta joue je sécherai les larmes coulées

Et ma bise embrassera ton âme, mon mystère

Dans les feuillages et les étoiles souflle le vent

 

Et parce qu'un jour tu sais je serai le vent

Je veux prendre le temps qui me pousse en avant

Passer dans la vie, arrêter de faire semblant

Passager du vent, autour de moi le néant

Souffle son zéphyr,et j'expire comme tous ces gens

Au milieu des gens, un doux passager du vent

 

Et parce qu'un jour tu sais je serai le vent....

 

Moi-même je suis passée à côté de moi

Passée à côté de moi... ( ad lib.)