Ils sont là autour de vous dans la rue dans les voitures dans les magasins assis à côté de vous ils passent ils vous voient ils se font une opinion de vous ou alors restent indifférents  -quoi de pire que l'indifférence- vous voulez passer inaperçu, ou bien les bousculer et montrer que vous existez non non vous n'êtes pas un fantôme flottant alors vous vous durcissez dans une lutte avec vous-mêmes  je suis là aimez-moi détestez-moi dénigrez-moi méprisez- moi mais j'existe je suis là je ne ferai que passer mais s'il vous plaît comprenez que tout comme vous j'existe mon existence ne sera qu'un éclair dans le ciel. Derrière des masques ils avancent on ne sait comment faire pour les apprivoiser ils sont là partout même au plus profond de notre cœur ce sont les autres grâce à qui nous dépassons parce que nous avons peur du qu'en dira-t-on à cause d'eux nous souffrons combien de souffrances parce que nous ne supportons pas ce regard, ce regard qui pourtant nous montre que nous existons est-ce que c'est parce que nous avons peur de ce qu'il nous renvoie dans une galerie de miroirs déformants?

lesautres

Nous pensons tout savoir sur les autres au point d'en faire des généralités telles que les gens ils ..  Elles nous protègent ces généralités pensons-nousnous qui avons des avis sur tout et surtout sur les autres. Tout le monde pense tout savoir sur tout le monde il n'y a plus de miroir chacun se retrouve face à soi-même à critiquer les autres pour se sauver soi-même planqué derrière des glaces sans tain.

  Le moi est-il mon pire autre ?