Deux pierres. Deux petites pierres au creux de la main: elle me les tendit, un sourire un peu triste, et les yeux brillants. Elle me dit: c'est tout ce que je peux t'offrir en ce moment, ces deux pierres. Elle ouvrit sa main: améthyste et hématite. Quand tu les auras en main, pense à moi. Bien sûr que je n'avais pas besoin de ces deux pierres pour penser à elle. Elle m'avait donné deux pierres comme deux bouts d'elle, un morceau de son coeur, du courage prêt-à-porter. Et comme j'en avais besoin de courage à ce moment !

Elle me fit don de ces deux pierres, alors qu'elle ne roulait pas sur l'or. Sur le coup je me sentis minable de chez minable, parce qu'à mon sens il fallait absolument que je lui rende la pareille. Et je savais pourtant que je pourrais lui donner tout l'argent que je possédais, il ne serait rien par rapport à l'élan de générosité qu'elle avait eu à mon égard ce jour-là. Prise au dépourvu, je ne pus lui rendre sur le moment que la sincérité d'un sourire.

Je les garde à présent comme un talisman, au creux de ma main, ou près de mon coeur,ou encore dans le recoin d'un sac à main.

pierres.jpgDeux pierres, un doudou, un morceau de toi, du matériel pour rendre concret, dans la distance, le lien que l'on imagine, fil, corde, chaîne je ne sais quoi qui relie, il est si bon de rêver à ces liens. On aime se sentir libre mais on aime aussi les amarres. Je radote, mais je le dis et le redis, on ne peut s'envoler sans appui. Deux pierres ... pour m'aider à ouvrir les ailes, et partir.

Grâce à elles, malgré les apparences, je suis solide comme un roc.