A quoi penses-tu quand il t'insulte, puis revient, balance ses beaux mots comme il sait si bien le faire,  et toi pour cela tu m'amouraches ?  Bannis de ton vocabulaire les "toujours" et les "jamais", les "comme un fou", les "pour la première fois", les "pour la dernière fois",  tous ces mots en quête d'absolu et qui ne mènent nulle part, sauf, à la douleur. Arrête de croire ses belles paroles qui ne riment à rien de rien. 

N'accepte pas ses coups, qu'il veut faire oublier avec des mots qui ne riment à rien de rien, avec un bouquet de fleurs qui ne rime à rien de rien. Ton corps garde la mémoire des claques, des insultes, des torgnoles et quoi d'autres ?  N'accepte pas son chantage affectif, il a peur de se retrouver seul et il a besoin de jouer à la poupée, t'insulter, te frapper, te dénigrer pour exister ? Que ce soit bien clair, l'amour ce n'est pas ça. Au nom de l'amour tu n'as pas à accepter qu'on touche à ton intégrité. Il ose dire que tu ne sais pas aimer ( et deux jours après il te dira que toi seule le comprends, toi seule sais l'aimer - ben voyons ! - ), et toi pour cela tu t'amouraches ! Tu comprends, il sait faire de toi son tout et son rien.

Et toi, dans les moments de doute, tu te mets à croire que tu l'as mérité, que c'est bien fait pour toi ? Non mais on croit rêver cauchemarder là !

poupeecassee

 Je vais te dire une bonne chose, personne n'a le droit de lever la main sur toi, il n'y a aucune bonne raison, ne le laisse pas te rabaisser, arrête les excuses bidon, c'est bon. L'amour ce n'est pas ça . Je ne sais pas ce que c'est mais je sais ce qui ne l'est pas. Et l'amour ce n'est pas foutre des beignes, point.

Quoi ? Tu me dis qu'il ne t'a pas frappée ? Et tous les mots qu'il te dit, les menaces, tu crois que c'est quoi si ce ne sont pas des coups de poing invisibles ? Ce sont les plus vicieux car, eux, on ne les voit pas. Les traces laissées  restent invisibles, et il le sait, invisibles, mais réelles. Et bien sûr, en société il est charmant, mais une fois la porte du foyer refermée, que se passe-t-il ? Il te vole ta confiance , l'estime que tu as de toi, et ta joie de vivre, personne n'a le droit de faire ça ! Il te serre dans ses bras, oui, et pour cela tu t'amouraches. Il te serres un peu trop fort, ses doigts laissent des bleus sur ta peau, tu l'as dans la peau, et là derrière la porte, chut tu ne dis plus rien. Jolie petite poupée déglinguée, récupère tes bras, tes jambes, revisse ta jolie petite tête sur tes épaules et tire-toi. Tu n'es pas vaccinée contre la vie et tant mieux. Tu vas réagir !

Chaque année, en France, 216 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel partenaire intime (mari, concubin, pacsé, petit-ami…). ( source :Ministères des affaires sociales, de la santé et du droit des femmes. plus d'infos : www.stop-violences-femmes.gouv.fr )