09 février 2018

Des larmes de grand

Elles arrivent comme ça, sans crier gare, viennent des tripes, extirpent leur chemin, poussez-vous de là on arrive, elles montent montent montent tout d'abord à fleur de paupières jusqu'à éclater, déborder et sans effort elles coulent toutes seules, gravité oblige. Sans demander notre avis elles s'imposent avec l'impératif d'un trop-plein d'émotions à évacuer, colère tristesse souffrance fatigue et rage mêlées qui font mal et qui dans un cri corporel dévalent les joues devenues creuses. Ce sont des larmes de grand. De ceux qui... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 14:01 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 juillet 2016

Sans commentaire, sans mot, sans haine

Posté par Rosapristina à 21:49 - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 septembre 2015

ça s'excite sur les réseaux quand tout va à vau...l'eau ?

Loin de vos frontières Et de vos belles affaires Les mots ne suffisaient pas Pour nous ouvrir vos bras ? A attendre le désastre Que les images s'encastrent Et le choc des photos Pour crier bien haut Tous les gestes détournés Et les regards baissés De vos ministères Equipés  d'oeillères ? Loin de vos frontières Et de vos belles affaires Mon berceau a pris l'eau Mes espoirs un chateau Perturbent  les vagues à larmes Car dans le silence Et votre indifférence Qui sonne l'alarme Des barques bondées ... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 15:16 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
29 janvier 2015

Indolence insolente

Les yeux se ferment je pars douce mélancolie les étoiles scintillent sous la couette se reposer fuir  le monde hostile  plus de force on m'a brisé l'écorce se cacher  sous les replis du lit  chaque individu est un ennemi une immense lassitude  gangrène petit à petit mon corps disparaître n'être plus qu'un être quand tout va mal dans la douceur lancinante le corps se ramollit emporté par le vent virevolter rêver un monde plus beau  sous les closes paupières tout va bien mon corps se liquéfie sous la... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 09:14 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 mai 2014

Je te prie de m'oublier

On se console avec des phrases absurdes, comme T'en fais pas la vie est ainsi, tu en trouveras d'autres, il y a bien quelque part, quelqu'un pour toi, un de perdu ... dix de perdus ? Ma tête n'est pas un tableau noir sur lequel on efface aisément des lignes écrites à la craie. Il y aura les larmes, la douleur, le manque, tout ce qui m'étreindra et me rongera, en me rappelant à chaque morsure, que je viens de perdre une partie de moi-même. Quand l'absence devient éclatante présence, quand la distance devient lacune, oui, il y a... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 01:37 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,