21 mai 2016

Il est temps de remettre les pendules à l'heure. Pétris d'orgueil, nous ne sommes que des insectes qui veulent devenir éléphants. Nous regardons le ciel, très haut, nos pieds touchent par terre, la tête souvent aussi à force de bêtise. Pourquoi oublier ainsi notre place insignifiante dans le monde ? Nous oublions que l'imposant éléphant se déplace en silence. Il n'a pas besoin de brasser l'air autour de lui et de semer la panique dans la fourmilière pour exister. Pourquoi ne pas regarder le monde dans son ensemble, lui qui... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 06:25 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 avril 2016

L'amie fidèle

Il y a tout de même des repères bien solides dans un monde des plus individualisés qu'il soit, où tout tourne autour du moi je moi je ! La société comme son nom l'indique, fait tout pour nous encourager au " bien vivre ensemble", puisqu'elle est fondée sur l'altérité. Tout est censé être plus facile ensemble. Et il est si bon de se sentir important aux yeux de quelqu'un ! Tout dans nos actes et nos efforts tend vers la fuite de la solitude: lieux de rencontres, associations, groupes de soutien, fêtes des voisins, rassemblements,... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 07:57 - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31 décembre 2015

Vous qui êtes seuls ce soir

... sachez que vous n'êtes pas seul, à être seul. Nous sommes des milliers, à nous sentir seuls, délaissés, et nous cherchons à nous débarasser de nous-mêmes et de notre solitude, en surfant sur le net, sur les réseaux sociaux, pour voir un peu comment est la vie ailleurs. Vous savez, elle n'est pas forcément mieux ailleurs, la vie. Rappelez-vous, ce n'est pas parce que les autres déballent leur bonheur, en vitrine, que leur vie est meilleure. Ne vous comparez pas aux autres et oubliez un moment ce qu'ils peuvent vivre, ne vous... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 18:53 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
29 août 2015

la fourmilière

La ville s'étendait devant lui, hostile, ventre à terre, comme un alligator affamé. Les maisons entassées avaient eu raison de la verdure, le gris dominait. Les escalators fonctionnaient à vive allure, entraînant dans leur glissement vorace la foule pressée sur ses marches dentelées. Les regards s'étaient évidés, les coeurs alourdis. Comment s'était effectué le transfert de matière, le transfert d'émotions ? Il humait l'atmosphère lourde des âmes enfermées dans ces corps qui bougeaient mécaniquement. Enveloppes de chair harassées par... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 08:08 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 juin 2015

Regarder le temps couler et les larmes passer

Le vieil homme marchait tranquillement, dans l'allée bordée d'arbres, quand il la vit, seule sur un banc, le regard perdu. Au premier abord, la jeune femme semblait profiter de cette belle journée pour un bain de soleil improvisé. Une brise légère faisait voler ses longs cheveux bruns retenus négligemment par deux petits papillons posés au dessus des oreilles. A mesure qu'il s'approchait, les traits de son visage se précisaient. Elle avait les yeux fermés. Il ralentit le pas pour ne pas troubler sa quiétude. Il fut surpris de voir que... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 10:22 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 janvier 2015

La force ce n'est pas de garder les yeux secs, c'est d'avancer malgré la vue brouillée par les larmes.

On se disait il y a quelques temps, ensemble on s'en sortira, ah oui c'est facile, ce sont des mots, ensemble on s'en sortira,  on se donne du courage, mais ça marche mine de rien, on est humain, on fait avec presque rien, et ça marche  ! http://rosapristina.canalblog.com/archives/2013/12/17/28674741.html  Se sortir de quoi ? Chacun a sa réponse. Toujours seul on avance, il y a des embuches, le chemin est difficile, et pour tenir on se dit aussi on va y arriver! ... [Lire la suite]
10 décembre 2014

deux pierres

Deux pierres. Deux petites pierres au creux de la main: elle me les tendit, un sourire un peu triste, et les yeux brillants. Elle me dit: c'est tout ce que je peux t'offrir en ce moment, ces deux pierres. Elle ouvrit sa main: améthyste et hématite. Quand tu les auras en main, pense à moi. Bien sûr que je n'avais pas besoin de ces deux pierres pour penser à elle. Elle m'avait donné deux pierres comme deux bouts d'elle, un morceau de son coeur, du courage prêt-à-porter. Et comme j'en avais besoin de courage à ce moment ! Elle me fit... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 19:16 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 septembre 2014

Le sourire de la ligne 4

A la prochaine, on se reverra, c'est promis.  Je m'étais enfuie dès le départ du train. Encore un départ. Je n'avais aucune raison de rester, si ce n'était me faire encore plus de mal à le voir partir. Une répétition agaçante de gestes douloureux que ces au-revoir dans une gare. Un sac à dos, des souvenirs, et une tête bien remplie. Encore la douleur, serrer la personne aimée dans ses bras, encore les promesses de retrouvailles, plus tard. Il était cependant impossible de s'habituer à tout cela. La séparation était à chaque... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 09:10 - - Permalien [#]
Tags : , , ,