30 mai 2016

  Il croyait dissoudre dans l'alcool ses problèmes, mais c'est sa vie qu'il a dissoute. A moins que celle-ci fût son plus grand problème, car il  ne devait pas beaucoup s'estimer lui-même pour se laisser ainsi prendre au piège. Condamnation sans appel, certes, mais bon à force d'encaisser elle en avait eu assez, et pour fuir son martyre, elle décida de partir.  Pour se donner une contenance- un comble, dans son état!- il glissait ces quelques vers, qu'il recopiait à la hâte sur une copie double : Elle a soupiré puis... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 11:39 - Permalien [#]
Tags : , ,

11 décembre 2015

Un petit truc pas cher, original, qui va twister vos classiques, un truc qui tient dans la main, qui a une odeur, une texture, un corps, une âme, oui un livre ! Ouvrages d'une quasi-inconnue, certes, mais pas que ! Histoire de ne pas faire comme tout le monde, sans vous jeter sur les derniers prix littéraires et autres livres que tout le monde lit,  il y a Déraillez ! qui vous exhorte à prendre la tangente et enfin devenir le héros de votre quotidien ! Et si vous vous demandez ce qu'il peut se passer quand on parle d'amour,... [Lire la suite]
13 novembre 2015

Changer l'eau du vase

Les étreintes furtives les baisers volés et les coeurs enflammés, l'épaule sur laquelle se poser,  la main rugueuse qui essuie les larmes tombées, goutte à goutte, les mots doux les "je t'aime" "je t'aimerai toujours" tout ça c'est du passé, qui a fui goutte à goutte, elle croyait caresser l'amour, le découvrir sous un autre jour, c'est du passé elle peut pleurer, goutte à goutte,  ne mange plus ne rit plus, elle en a reçu des messages des textos qui lui disaient mot à mot, bye bye ciao, lui qui en avait dit des "je t'aime"... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 07:15 - - Permalien [#]
Tags : , ,
09 octobre 2015

A quoi penses-tu quand il t'insulte, puis revient, balance ses beaux mots comme il sait si bien le faire,  et toi pour cela tu m'amouraches ?  Bannis de ton vocabulaire les "toujours" et les "jamais", les "comme un fou", les "pour la première fois", les "pour la dernière fois",  tous ces mots en quête d'absolu et qui ne mènent nulle part, sauf, à la douleur. Arrête de croire ses belles paroles qui ne riment à rien de rien.  N'accepte pas ses coups, qu'il veut faire oublier avec des mots qui ne riment à rien de... [Lire la suite]
07 février 2015

Apprendre à désaimer

Il était là, juste dans sa paume. Il le serra si fort qu'il ne sut s'il se confondait avec sa main ou non.  Il lançait des pulsations dans tout son corps;  les papillons furent réveillés, ils s'envolèrent doucement, et le chatouillèrent. Il devait laisser son coeur libre, et enlever les sentiments qui le rendaient encore lourd.  Son regard se perdit dans les lignes de la main: il y vit des chemins encore inconnus et les blessures actuelles, qu'il imaginait représentées dans les fines entailles violacées. Se forcer à... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 19:39 - - Permalien [#]
Tags : , ,
22 janvier 2015

Deux livres, deux univers

Tout d'abord déraillez ! Quand la force du quotidien nous met resistiblement sur des rails, entre trajets quotidiens et proximité forcée, ah il suffit souvent d'un petit rien pour faire un tout ,prendre la tangente et transcender les héros que nous sommes dans la vie de tous les jours ! Quelques avis: "Une belle écriture qui permet de s'évader... 19/01/15 Très bien écrit, facile à lire. On voyage et on réfléchit en sa compagnie! Un petit bijou de lecture. Merci Rosapristina! Une envie de dérailler 10/11/14 Une claque à la lecture de... [Lire la suite]

08 janvier 2015

Juste ce coeur qui est sous ta main ...

Se prêter  quelques instants au jeu de la prétention à tout connaître, et d' avoir déjà tout vécu avec cette définition : Amour (n.m, plur.fem) Le Graal, la quête suprême, la recherche de complétude, l'idéal. Ce qui nous lie, nous délie, nous fait battre, nous bat, nous fait souffrir, nous fait jouir. Ce qui nous donne un but. Qui commence par un regard, ou une proximité de l'esprit. On ne sait pas vraiment comment ça marche, et si on le savait, sûrement que l'on userait et abuserait de ce sentiment pour rendre la vie plus... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 17:06 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
06 janvier 2015

La rose sort ses épines tandis que les sapins les perdent

Commence la corvée, les fêtes oubliées, les coeurs vont remplacer les sapins car on pensera déjà à la Saint-Valentin. Ils seront laissés lâchement sur les trottoirs, je parle des coeurs bien sûr ! Il parait que ce sont les sapins que l'on abandonne à cette période de l'année. Il paraît ...  
Posté par Rosapristina à 16:38 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 janvier 2015

Ne reviens pas si tu restes

Derrière ce titre qui peut laisser perplexe se cache l'histoire d'un couple qui s'est aimé, qui s'est déchiré, et qui se retrouve sur le palier, un soir de réveillon. Faute de logement pour la nuit, elle se voit contrainte de lui offrir l'hospitalité, mais lui y voit là l'occasion de donner une deuxième chance à leur relation. Saynète pour 1H et 1F, 10 min. http://www.leproscenium.com/Detail.php?IdPiece=15105
Posté par Rosapristina à 18:12 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 mai 2014

D'un clic, une claque, clap ou clic de fin ?

Mots dit trop hauts Point trop n'en faut Attention il y a une technique Anti-rhétorique ! D'un clic il m'a fait prendre mes claques Le doigt sur la souris et tomber dans l'oubli L'oubli du net c'est net, l'écran efface les visages, Un clic, et traîne pas dans mes parages Partout la toile s'agrandit L'étau se resserre Prise dans les filets Pêche aux ragots Aux bons mots Flash spécial Tout est important Etre à la page Vivre dans son époque La pudeur on s'en moque D'un clic je te bloque La toile s'agrandit Prise... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 10:20 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,