18 juin 2018

«Vous avez quatre heures.», couperet, pas le choix, pas le temps de se disperser, on y va ! Depuis ce matin 8h, l'épreuve de philosophie donne le coup d'envoi du baccalauréat. L'épreuve fait la fierté du système éducatif français, et la circulaire du 26 septembre 1922  définit comme «l'apprentissage de la liberté par l'exercice de la réflexion». Plan dialectique, oui- non, dépassement, c'est parti, on suit la méthode, le prêt-à-penser demande de convoquer fissa philosophes et de manier habilement leurs idées pour les... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 08:00 - Permalien [#]
Tags : ,

15 juin 2017

Peut-on penser par soi-même ?

  Depuis ce matin 8h, l'épreuve de philosophie donne le coup d'envoi du baccalauréat. A travers la maîtrise de la philosophie, ce qui est visé c'est la liberté de penser, jugée comme une liberté constitutive de la formation de l'homme et du citoyen. Et c'est bien dans l'ambition de former des citoyens éclairés que Napoléon a créé cette épreuve en 1808. Or, une fois l’épreuve finie, la majorité des étudiants ne pratiqueront plus l’exercice philosophique. Ils n’en garderont qu’un vague souvenir et le philosophe redeviendra un... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 10:24 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
06 mai 2017

La liberté repose-t-elle sur le pouvoir du choix ?

Au delà des batailles électorales, au delà de l'expression d'un avis, vite, trop vite, récupéré par des excités du bulletin de vote qui cherchent à tout prix à vous caser leurs idées, au-delà du fait que OK, chacun est libre de s'exprimer à grand renfort de déballage sur les réseaux sociaux, je pense qu'on ne sera pas nombreux à aller dans l'isoloir dimanche, puisqu'on sera votera directement au vu et au su de tout le monde et pour cause on sera dans le bureau de vote, bien sûr, mais comme notre vote, vote utile aura été... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 09:45 - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 avril 2017

Quand la pensée est malmenée

Penser ? Pour quoi faire ? Observer, réfléchir et tenter de comprendre. Même s'il n'y a pas grand chose à comprendre. Ce n’est pas dans l’air du temps.  Et pour cause : Pensez-vous (!) penser, pour beaucoup, c'est se vautrer dans l'inaction et rester là, les bras ballants, à attendre que ça se passe. C’est s’asseoir par terre et attendre. Attendre je ne sais quoi, que le monde change sans nous ? On ne peut s’empêcher d’avoir des a priori négatifs sur la pensée, parce que tout se passe à l’intérieur de soi. On a vu plus... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 10:37 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
08 décembre 2016

et les autres ?

Nous vivons parmi les autres, nous reconnaissons souvent qu'ils nous renvoient une image... Besoin de reconnaissance, d'amour, de s'élever, de défi... que ce soit dans une sphère privée ou sociétale, notre être percute autrui dans un processus de rencontre, comme un big bang dont nous ne maîtrisons pas les conséquences. Dans un monde éclaté et méga-stimulé par toutes sortes de sollicitudes, peut-on exister sans les autres ? Autrui, c'est l'expérience de la différence et de la ressemblance, à la fois, c'est l'indifférence et la... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 14:26 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 novembre 2016

Penser ? Mais pour quoi faire ?

Nous saisissons les contradictions du temps qui nous pousse à aller de plus en plus vite, dans tout ce que nous faisons et à force d'évaluations, d'optimisations, nous nous rapprochons de plus en plus de la machine. Cependant, animés d'une conscience, nous nous efforçons de défendre notre humanité, ce qui passe par la culture des émotions. Celle-ci subit les effets de notre époque où tout doit aller très vite, jusqu'à notre capacité à être émus, bousculés, écœurés. Les mots doivent claquer, les images percuter, des émotions et vite, à... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 10:43 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 août 2016

Vertus de vacances

Une des vertus des vacances, au-delà du dorage de pilule, du changement d'habitudes, de la découverte de nouveaux lieux, ou du pélerinage en terres connues, et du  resserrement des liens familiaux (n'en jetez plus !) c'est, je vous le donne en mille: la réflexion sur soi, l'occasion de prendre des distances avec sa vie et de se poser.  Nan nan nan je vous vois venir, vous allez encore vous dire "mais elle ne peut pas s'arrêter de réfléchir quelques minutes ? "  eh bien si  si, et je m'en porte très bien ! ça fait... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 12:17 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 juillet 2016

Nouveau monologue !

Alors là pas de chichi ni fioriture,  avec enfin un monologue pour répondre à cette question universelle : qu'est-ce que la vie ? Et le pire, qui est aussi le meilleur, c'est que vous allez avoir une réponse, sans prise de tête celle-ci, elle ne vous prendra que dix minutes  ! Parce qu'on peut être désespéré sans être désespérant, être triste et garder une étincelle au fond de soi, plongez dans la surprise  d'une réflexion  abyssale avec ce monologue pour 1H ou 1F ( 10 min) , que vous pouvez retrouver... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 22:15 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 juin 2016

Faire φ de ...

Ce matin des milliers de candidats vont plancher sur des sujets aussi divers que variés en philosophie. En ce jour de sacro-sainte épreuve de philo, imaginons un sujet gravement léger: peut-on ignorer les compétitions sportives ?  Et là, actualité oblige ( ah chère actualité !)  soyons fous, parlons foot. Du moins pensais-je encore il y a encore quelques jours ne parler que de foot, parce que mon esprit avait été suffisamment occulté par les autres nouvelles, pensez-donc, nos médias vivent à l'heure du foot, donc je me... [Lire la suite]
03 mai 2016

Au delà de l'ici-bas

La vie la mort qu'est-ce que c'est ? Est-ce enfoncer des portes ouvertes que de parler de la mort alors qu'on est vivant ? Mais si nous ne devions parler que de ce qu'on a vécu, que faire alors de notre capacité à imaginer et à se projeter ? N'est-ce pas là toute notre richesse et source de mal-être ? Tsss tsss rassurez-vous, il ne s'agit pas là de se lamenter à grand coup d'élégies et de larmes, "mais pourquoi donc être vivant si c'est pour mourir un jour ?" Nanananan, la question n'est pas là . Vous allez me dire, mais qu'est-ce... [Lire la suite]