13 janvier 2015

Dans les rêves, un capharnaüm d'homme, pas de trêve, ( normal quoi ...)

  3h21... nuit noire. Seuls traversaient sous les entailles du bois vermoulu les rayons de l'éclairage public. Les taches lumineuses dessinaient des formes abstraites sur le plafond. Il ouvraitles yeux, et sans savoir pourquoi, fut réveillé d'un coup. Tout était évident dans son esprit : c'était le bazar intégral. Les pensées se bousculaient confusément dans sa tête, il voulait défier le temps, se surpasser, devenir immortel, il courait, il rêvait, mas ce n'étaient là que les minces instants de son passage sur terre. Il savait... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 08:32 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 décembre 2014

La lumière dans la nuit ...

J'aime beaucoup cette phrase d'Alain Souchon, " l'église est maintenant inutile donc belle "(dans son album " C'est déjà ça"). L'église, les lieux de culte tiennent encore debout, comme les Hommes. Ceci m'amène à la réflexion digne d'un sujet de philosophie : le beau est-il utile ? Il ne s'agit pas cette nuit de disserter sur ces deux notions et de les tourner dans tous les sens, de les malmener, comme à un examen. Je l'ai fait et refait et ça reste toujours à faire, grand principe de philosophe. Je me fais cette réflexion car la... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 02:54 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03 décembre 2014

La nuit j'écris

C'est la nuit et j'écris, mes mots partent je ne sais où, vagabonds indociles, pour s'approcher de votre univers. Qu'on le veuille ou non, mes mots sont du tact. Je n'ai que ce stratagème pour vous toucher, en comblant l'absence avec une lettre que vous pourrez prendre en main et lire, comme une présence rassurante à vos côtés. Il me faut cependant me contenter de l'attente, de l'espoir et de mon imagination, car c'est la nuit, je vous écris, et vous, vous dormez, loin. Dans la nuit, seule, je tente de combler la distance, mais... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 02:40 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 septembre 2014

Nocturnes

Le soleil glissa doucement derrière la colline, il emporta ses rayons sous le bras pour les offrir aux contrées lointaines. Il s'éloignait sans se retourner ni se soucier de la nuit dans laquelle il plongeait à tour de rôle la terre. Une étoile a ouvert ses yeux cette nuit. Elle a lui. Le voile invisible de l'ombre a estompé les couleurs et formes alentour. Le vent a soufflé, sa mélodie a ouvert la piste. L'astre de ses bras stellaires a enlacé les cyprès, les nuages se sont échappés et sur le sol les bestioles, rapides et avides,... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 07:13 - - Permalien [#]
Tags : , , ,