20 octobre 2016

Je l'avais laissée là, sur le quai. Ou était-ce elle qui m'avait laissée ? « Je te laisse là, moi je vais pleurer sur le chemin. De toute façon, j'ai mes lunettes noires. » avais-je dit en riant lamentablement pour évacuer déjà le trop -plein d'émotions qui débordait de mes yeux.Nous nous sommes embrassées, nous nous sommes promis de garder contact, de prendre des nouvelles, en quelques secondes, se dire l'essentiel, et surtout ne pas se perdre, avant de repartir chacune de son côté. Evidemment que j'ai pleuré ! J'ai pleuré parce... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 13:18 - - Permalien [#]
Tags : , ,

05 décembre 2014

Un soleil trop vite couché ...

Ma chère amie, ma soeur de coeur, hélas je suis loin de toi et je ne peux te serrer dans mes bras autrement qu'avec ces mots. Pour dire quoi ? Tant de chose qui paraîtront vaines et pourtant, mes mots sont du tact, mes mots sont mes bras, mes mots sont mes mains. Je ne te lâche pas. Oui la vie est dégueulasse de nous infliger de telles épreuves. Vivre demande du courage. Le bonheur demande du courage. Et partager la peine est-ce que ça la rend supportable ? Je ne sais pas. Je ne comprends pas grand-chose à la vie, il y a sûrement pas... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 14:42 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 octobre 2014

Si loin, tu es là. Le monde qui a pitié de ma tristesse envoie ses codes. Il murmure ta présence dans les indices laissés un  peu partout : la démarche souple de cet homme, le sourire de cette femme, la main adolescente qui déplace une mèche de cheveux, le pas allongé de ce jeune homme, dans toutes ces gestes que les autes disent insignifiants, j'ai envie d'y voir des lois. Je te vis en silence, je palpite avec toi, je suis ton absence mon coeur en émoi. Je te vois partout, sur les murs, dans mon café du matin, j'imagine ton... [Lire la suite]
Posté par Rosapristina à 19:37 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,