Je parle tant qu’il m’est possible de le faire librement ! J’aime parler, écrire, tourbillonner sous la danse de ma plume ! J’irai me cacher loin loin loin là où on ne me trouvera pas, là où je pourrai laisser les idées m’envahir, les mettre en mots, les modeler, les malaxer, les maltraiter parfois, les essorer jusqu’à ce qu’ils épuisent mes larmes ! Souvent les idées se bousculent dans ma tête, j’ai besoin de les partager, car une idée seule dans son coin me semble inutile. A plusieurs, elles s’élèvent, grandissent de l’enthousiasme qui les porte haut, si haut et nous pouvons en faire un monde plus beau !

Les pièces voyagent plus vite que moi !
Cette pièce ( 6 pers.) pour adolescents trace sa route. Elle a été créée en juin dernier par un groupe d'étudiants à Java ( Indonésie)
A l'usage du dos fin sera jouée dans quelques jours au Pérou à Arequipa dans le cadre d'un concours avec l'Alliance française.

Synopsis:XXIIème siècle. Les livres, jugés trop encombrants, trop lourds et surtout dangereux. ont été remplacés par des liseuses numériques. Les gens sont étroitement surveillés et surtout les adolescents, qui cultivent par leur jeune âge, un penchant naturel pour la révolte. Les derniers adolescents récalcitrants ont été faits prisonniers avant d’être traités, pour le bien de la société .