Je sais, ça fait longtemps que je n'ai pas poussé un coup de gueule pour les droits d'auteurs. Alors corrigeons ça tout de suite :) et là je m'adresse particulièrement aux écoles, collèges, lycées.

le chat potté / Dreamworks Studio

Bon alors je vais demander l'autorisation à l'auteur, comme ça hop tranquille je serai en règle et puis surtout si je le lui demande, sûrement qu'il ne me fera pas payer, c'est demandé si gentiment ! Et puis bon hein, il va se calmer l'auteur, je lui demande juste de jouer sa pièce, hein, il peut bien faire ça, et là, je vais me fâcher avec le corps enseignant, tant pis: c'est pour une école, comment qu'on fait si on ne compte pas sur les bonnes volontés ?

Hé, ho demander l'autorisation de l'auteur, ça ne veut pas juste dire " Est-ce que je peux jouer votre pièce" Nanananananan ! Cela veut surtout dire, je vais la déclarer et m'acquitter des droits. ça veut dire = je casque, merci. Même si cela peut paraître choquant c'est comme ça et cela ne devrait même pas  choquer, on va bien acheter son pain ou sa place de ciné, non ? Ah mais ce n'est pas bien de parler d'argent ! Nanananan ! Même dans le cadre d'une représentation scolaire, au nom de la Grande Pédagogie, on déclare, on paie et c'est tout. La gruge est un sport national que nous Latins pratiquons au nom de la liberté de la légèreté, de l'insouciance voire de l'hédonisme. Mais au nom du travail, de la discipline, et de la simple reconnaissance on suit les règles qui sont : si j'exploite une oeuvre, je déclare et je règle les droits d'auteur. Donc ça marche aussi pour les écoles. Les bouquins vous les achetez, les places de musée aussi, les places pour le parc d'attraction pour le voyage de fin d'année, aussi et pourquoi donc, s'adresser directement à l'auteur, vous exonérerait de quoi que ce soit ? A faire des yeux doux dignes du Chat Potté ( oui mes références sont ce qu'elles sont ! ) vous pensez que ça va suffire ? Et puis d'ailleurs il ne s'agit pas de suffire, c'est comme ça, on déclare et basta !

Et comme l'a fait remarquer très justement Jean-Paul Cantineaux, pourquoi la SACD ne rapplerait-elle pas cela aux institutions ? ça nous ferait un peu moins passer pour des méchants des rapiats des radins des inhumains.

Cela dit, tant pis si je passe pour cela, à une époque qui valorise plus les apparences que les êtres, la forme plus que le fond, marre, marre, marre.

Ras-le bol ! Voilà c'est dit. ( Ahhhh ça fait du bien de gueuler un bon coup !)

crédit photo : le Chat Potté © Dreamworks Studios