funambuleNous, pantins dans la grande valse du monde

Mus par d'insensées envies fécondes

Avançons fiers soldats le nez au vent

Des pas de biais le regard en avant

 Appréciez la variation imposée

Ces artistes tristes avancent dos courbé

Avec dans la tête une litanie

A quelques instants près tout est fini

Les dés sont jetés et plus de partie

Il en faut peu pour devenir un tout

Le monde est une farce dont je suis le fou .