iphone-933205_1920

A défaut d'avoir le nombre de mètres carrés suffisants pour prendre ses aises - pensez-vous, braves gens, il est si difficile de se loger, tout coûte cher ! - nous pouvons nous rabattre sur quelques centimètres carrés qui nous ouvriront sur le monde ! Alleluia !

Avec cette façon de toujours vérifier si on ne vous a pas laissé un message, si on a pensé  à vous aujourd'hui, en bien, en mal, en clic, en claque, en like, en  tweet, pour se rassurer que oui, vous êtes vivants, vous existez dans la grande sphère numérique ! Sans lui je suis seul . Il est là, dans votre poche, dans votre sac, l' ami sournois indispensable ! Il est le bras, le pigeon voyageur qui met dans un état de manque permanent ! Une vibration, une notification, une addiction ! Nom de nom on a pensé à moi !

 Je suis bien dans le 21e  siècle: je suis à la page j'existe à travers un écran ! Le moindre doute est soulevé par un aller-retour éclair sur le net. Perdu dans la campagne, le bras levé à chercher la meilleure connexion, en haut à droite, un, deux, trois, quatre bâtons, ouf je suis sauvé, j'en oublie que je suis bien entouré, toi mon smartphone tu donnes le ton de ma journée, à la recherche du réseau pour rester dans le coup.  Je pourrais bien être aphone, que je trouverais encore moyen de communiquer par message interposé ! Je négligerai avec beaucoup de politesse mes amis présents  !

 Il est ma mémoire faillible à qui je peux rajouter à l'envi des Go ! "G.o" c'est joli, ça sonne comme ces personnes payées pour bien s'occuper de vous en vacances ! Ne vous emcombrez plus d'informations, votre smartphone le fait à votre place ! Mémo, agenda, etc ! On ne mémorise plus les numéros de téléphone, on fait confiance à l'objet, plus qu'au sujet : ces distractions qui nous détournent de nous-mêmes parce que notre propre présence nous importune. Pensez donc, rester là, à ne rien faire d'autre que d'humer le temps qui passe et d'écouter les battements de son coeur, c'est source d'angoisse ! Alors on préfère passer le temps à compulser ses mails, et vite, à jouer à Candy Crush ou à Tetris . Avec lui je suis seul. Surtout ne restez pas seul face à vous mêmes ! Ne vous rendez-vous pas compte  ?

" Moi" m'encombre alors je le fais sortir de moi, persona non grata. L'extension de moi. Mon smartphone . Mes sentiments codés, émoticones , un dessin pour exprimer un sentiment, surtout ne plus faire l'effort d'expliquer par A+B , on envoie un type qui pleure,  une tête rieuse , Jean qui rit Jean qui pleure, je m'en fous mais je l'envoie, c'est comme ça, expédition d'un sentiment - hop ! - un clic et c'est fini, surtout ne pas prendre plus de temps, démerde-toi avec ça, tu l'interprètes comme tu veux et puis c'est tout ! T'es pas en face de moi mais je fais tout comme, remarque mieux vaut pas que tu sois en face de moi car si c'était le cas, je te dirais deux-trois mots, comme ça, et forcément je jetterais un oeil sur mon téléphone pour voir si je n'ai pas de nouveaux messages !

Vous avez un 06 ou  un 07 donc vous êtes forcément joignable. Ah non n'houspillez pas, c'est comme ça ! Ne pas répondre à un appel exige de rendre des comptes, de justifier son silence voire le délai de réponse. Et si vous expliquez que vous n'avez pas le nez dessus, on vous demandera pourquoi alors avez-vous un téléphone !

Mon petit flic mon agent secret, ah sans toi c'est la liberté ! Pensez-vous , vivre comme des électrons libres perdus dans la galaxie, ça terrorise les misérables animaux que nous sommes ! Il est tellement bon de se sentir un minimum enchaîné !