Loin de vos frontières

Et de vos belles affaires

Les mots ne suffisaient pas

Pour nous ouvrir vos bras ?

A attendre le désastre

Que les images s'encastrent

Et le choc des photos

Pour crier bien haut

Tous les gestes détournés

Et les regards baissés

De vos ministères

Equipés  d'oeillères ?

Loin de vos frontières

Et de vos belles affaires

Mon berceau a pris l'eau

Mes espoirs un chateau

Perturbent  les vagues à larmes

Car dans le silence

Et votre indifférence

Qui sonne l'alarme

Des barques bondées

Sur la mer Egée

Qui viennent écumer

Les programmes télé

Pour vos âmes chavirées ?

aylankurdi