lueurespoir

A s'excuser d'exister, elle palpitait fiévreusement. La lueur qu'elle émettait ne pouvait pas éclairer bien loin, mais accueillie par une paume bienveillante, la braise embrasa le brin et tous deux brûlèrent lentement en poussant de petits crépitements rieurs. Pour quoi, pour qui, nul ne le savait mais la chaleur née de leur union enveloppa l'air alentour. Etplus rien ne serait comme avant. Les éléments s'étaient défoulés contre elle pour l'envelopper, l'encercler, la faire disparaître en un immense brasier. Elle s'était consumée, mais dans son agonie elle avait au moins apporté chaleur et lumière.  Ainsi va la vie.