La chaleur s'accumule sur les murs

Dans dix mètres carrés l'aventure

Derrière les volets on fait des siennes

Instants fraîcheur delà les persiennes

Les gestes et pensées liquéfiés

A fondre pour une vie simplifiée

Dans l'alcôve une parenthèse

Où les peaux se mettent à l'aise

Loin du soleil lourd et vertical

Des jeux coupables à l'horizontale

Stop le temps ne coule plus

Pour protéger ces corps nus

Et les heures restent brûlantes

Sous les caresses expertes de l'amante

Douce et audacieuse en ce lieu

Qui inspire le plaisir contagieux.

voletsfermés