Je suis toutes les saisons.

Je suis l'été, la sieste derrière les persiennes, je joue à cache-cache avec le soleil, à la recherche d'un peu d'air, je prends l'avion pour de nouvelles latitudes, le soleil, la mer, et la solitude, je suis l'été, les longues journées, les soleils couchants, le voile qui flotte dans la lumière de l'après midi déclinant, une pause loin du monde et les mirabelles dorées sur les tartes à dorer ( j'adore).

Je suis l'automne, la pluie régulière, et je pleure, je pleure mes jours heureux, je ne suis plus que moi en plus pâle, tableau passé à la lumière, je passe l'automne en lambeaux, feuilles ocres qui s'envolent au vent, emportant avec elles les lumières de l'été finissant, je suis l'automne, j'ai dans mon coeur les chaleurs de l'été pour me consoler quand les jours raccourcissent, une bougie parfumée au miel, l'odeur des gâteaux, les enfants à la maison, on est bien, j'aime mon lit, giron maternel de susbtitution.

Je suis l'hiver, les couleurs perdent leurs nuances, voire disparaissent, le corps sous des couches de laine aussi, l'hiver languissant et blanc m'ankylose  et l'esprit migre déjà vers des chaleurs lontaines, souvenirs d'enfance, rentrer de l'école, les odeurs de pain d'épice et de clémentine mélangées au café des parents, et les paquets multicolores au pied du sapin, je suis l'hiver, le sas entre deux années, l'avant et l'après, les compteurs à zéro et les résolutions qu'on ne tiendra pas, une nouvelle année de rêves à n'en plus finir, une année de rêves réalisés, une année nouvelle, avec ses jours qui défileront, à découvrir d'un oeil naïf, et embrasser l'instant présent avant qu'il ne fuit.

Je suis le printemps, les terrasses qui fleurissent, les pieds nus dans les premiers soleils, je joue avec les pâquerettes, le moral est meilleur,  j'envoie des voeux de bonheur, des pensées mongolfières, des cartes postales, je suis le printemps, les bourgeons de mes rêves les pétales de mes désirs, le souffle de mes envies, les couleurs apparaissent timidement, sur les vêtements, les sentiments sortent de leur nid, je vole. Je vole dans les airs, je souffle, légère.

Je suis toutes les saisons, je suis le temps qui passe alors oui je ne suis que du vent. Et c'est très bien comme ça.  :)

à lire aussi : http://rosapristina.canalblog.com/archives/2013/12/30/28796685.html