les jours défilent comme ce paysage devant moi je suis là à courir vers la gare vers le métro vers l'ascenseur vers le travail qui me colle une étiquette vers ma fiche de paie alors je cours le samedi vers les magasins je cours pour remplir mon espace de meubles me vêtir de nouveaux habits et me réinventer moi-même moi qui ne suis qu'une coquille vide vide comme un oeuf vide dont on aurait soufflé le contenu pour le faire sortir vide et le contenu de l'oeuf vide se répand sur la route que j'emprunte

je ne suis que trajets fuite destination partir d'un point A pour aller à un point B je ne suis que mouvement je suis vivant

Qu'attends tu ?

souvent je rêve de tout laisser mais la réalité court et me rattrape

 

foulée

 

courir devient fuir partir vite vite souffle respiration courir allez en avant on ne court jamais en arrière même les escalators s'y mettent je cours souffle souffle et je m'évade vite vite souffler souffrir rejoindre courir respirer vite vite souffler souffrir respirer quelle est ma proie ?

je cours je m'évade je vole je m'envole c'est super je cours je dévale je tourneboule laissez moi je pars loin loin loin je sais toujours le même refrain emmmenez-moi loin de moi-même je cours je vole et je m'envole

Qu'attends-tu ?

je n'attends rien des autres je cours et je m'envole vite vite et loin je m'envole et je rejoins Eole dans les cieux si bleu le monde est mieux les pensées se bousculent le temps file et dans ma course je défile vite vite dévale la colline vite vite je cours je rattrape le temps le temps avalé dans chaque foulée je cours ma vie en parcours je cours comme ce coureur je cours à pleine foulée à bouger ainsi je sens bien je suis vivant les jours défilent et avec eux je file vite vite et loin partir courir s'échapper s'envoler loin loin et vite

les Oneroi murmurent les espoirs dissonnants des rêves déchus et des jours déçus je file loin loin et vite partir je rêve de tout laisser courir vite vite courir les jours défilent et moi je file je defile vite vite vite emmenez-moi loin Oneroi partir d'un point A pour aller à un point B je vais y arriver je cours je cours vite vite attendez-moi il y a erreur mes rêves sont devant je ne veux pas que la réalité me rattrape non non non et non je ne suis pas d'accord laissez-moi je cours je vole et je m'envole je veux laisser derrière tout ce qui m'encombre et fuir vite vite vite laissez-moi vous ne m'aurez pas je cours je suis vivant je cours je prends mon élan je cours je vole et je m'envole je cours ailes déployées mes rêves sont devant je suis vivant vite vite vite souffle respiration

je suis là à courir gare métro ascenseur travail fric je cours le samedi vite vite magasins je cours meubles vêtements je cours fric et bric et broc et breloques en stock pour remplir une coquille vide vide comme un oeuf vide je cours le contenu de l'oeuf vide se répand sur la route que j'emprunte le temps avalé dans chaque foulée je cours ma vie en parcours point A point B à pleine foulée

Qu'attends-tu ?

attends-moi !

je cours je vole je m'envole je dévalle je cours souffle respiration vite vite vite souffle respiration je cours je cours je cours je m'envole je m'échappe courir fuir vite vite vite souffle respiration courir vite vite et loin loin loin ... je n'attendrai pas !

http://rosapristina.canalblog.com/archives/2015/01/13/31292788.html

http://rosapristina.canalblog.com/archives/2014/11/09/30875903.html

http://rosapristina.canalblog.com/archives/2014/11/03/30859084.html