Avant, il y avait la fin du monde, mais ça c'était avant ... Après il y a eu la fin de la fin du monde,

la_fin_de_la_fin_du_monde

 

logique sinon on ne serait plus là pour faire toutes les conneries possibles et inimaginables sur Terre... Début de la fin, fin d'une histoire et amorce d'une autre, on ne saura jamais le mot de la fin, toujours est-il que cette fin du monde s'est interrompue : épuisement des ressources diaboliques, clémence des dieux, ou tout simplement hasard, voire nécessité car deux dramaturges ( ouhlala comme ça fait sérieux écrit comme ça ! et pourtant nous en sommes, puisque nous écrivons des pièces de théâtre ! ) voulaient poursuivre l'aventure !

 

 

D'un naturel plutôt optimistes, Thierry et moi-même nous nous sommes dits : Après la pluie, le bon temps !

Le bon temps ! Un bar - restaurant miraculeusement préservé par ce qu'on pensait être la fin du monde, la pluie de météorites qui s'était abattue sur Terre .  Et commencer avec une fin, c'est plutôt fin n'est-ce pas ?

Petite précision puisqu'apparemment ce n'était pas clair, comme on me l'a fait remarquer sur FB: la comédie complète pour 11 ou 12 personnages, c'est "après la pluie le bon temps" qui est elle même le prolongement de la saynète pour 2 personnages, 1 f,1 h " la fin de la fin du monde ".

Donc je reprends:

"Le bon temps", c'est le bistrot où les rencontres frappent plus fort que les météorites.
Il y a le couple de patrons, Albert qui se veut séducteur, Julie, qui y met tout son coeur. Il y a aussi Olivier, un peu coincé mais qui va oser,  Manon, ses bons mots et ses cheveux blonds,un couple qui au fil de ses visites apprend comment attirer le poisson. Et n'oublions pas Léa, son père et sa belle -mère  pour un drôle d'anniversaire, Chloé et Linda qui ont regardé là où il ne fallait pas, une valise un peu trop encombrante et on vous fait la morale "bien mal acquis ne profite jamais ! " Mais tout cela serait trop systématique, sans Dominique et sa  folle rhétorique, ses grelots et ses gros mots, pour pimenter la version à 12 personnages !

Alors version à 11 ou 12 personnages ?

ap

 Avec des répliques qui vont devenir cultes :

" Il faut quand même être con pour vouloir incinérer le diable ! "

 

 *******

C’est la pluie, c’est le bon temps

C’est pas joli, tout cet argent

Méfiez-vous de tous ces fous

Ils sont pareils, voire mieux que nous

Après la pluie le bon temps merci Thierry

Ensemble on a appris et  bien ri

Un plaisir d’écrire manifeste

Des mots et un menu digeste !

 Et n'oubliez pas si vous la jouez,de la déclarer à la SACD, car il vaut mieux partager nos rires que notre ire !