Détour au train de vie

au_train_de_vie

Un regard et une main

Un café un matin

Là au train de vie

C’était un jeudi

 

Un regard un jeudi

Sur l' chemin un matin

Car je le voulais bien

Déjouer tous ces mots

Secrets de nos cachots

Nous, ces deux inconnus

Aux illusions déçues



Là, ensemble être ailleurs

Pour oublier les heures

Râpeuses de nos carcasses

Où nos pensées s’enlacent



Un regard et une main

Sur mon pauvre chemin

Forcer vite le hasard

Pour une fois en retard

 

Un regard et une main

Un café un matin

Là au train de vie

C’était un jeudi

 

Un regard sur notre chemin

Des mains cherchaient du lien

C'était jeudi matin

Forcer vite le hasard

Pour une fois en retard

Là, ensemble, être ailleurs

Poignée d'instants meilleurs

 

Là, ensemble, être ailleurs

Pour oublier les heures

Râpeuses de nos carcasses

Où nos pensées s’enlacent

 

 

Ces silences seront lus

Pauses de nos âmes nues

Dans un souffle dans un mot

Lâché un peu trop haut

 

Sur le skaï orange

Le monde on l’arrange

Serge berce mes oreilles

Dassin, Vian, pareil

 

Un regard et une main

Un café un matin

Là au train de vie

C’était un jeudi

 

Le patron complice

De notre courte oasis

Jette un oeil lisse

Et énigmatique

A notre rhétorique

Gentiment répondit:

Bientôt au train de vie ?

 

Un regard et une main

Un café un matin

Là au train de vie

C’était un jeudi

 

Et passent les semaines

Le voyage, c'est le thème

Les jours sont les mêmes

Différents à chaque fois

On se pose, un kawa

Un sourire accueillant

Pour saisir l'air du temps

 

Détour au train de vie

Libérer les avis

Les mots se font la malle

Les pensées s'emballent



 

Sur le skaï orange

Le monde on l’arrange

Tu n'as encore rien vu

Routine portée aux nues

 

Un regard et une main

Un café un matin

Là au train de vie

C’était un jeudi

 

Tous ces jours, ces matins

A prendre ces chemins

Loin des rails et du quai

Nous laisserons filer

Les regrets camouflés

Pour mettre dans nos vies

Des "je peux , c'est dit, oui"



Tout nous parle de nous

On est sages on est fous

Et maintenant Mourad

Sort une p'tite boutade :

Mets-les mots à l'envers

Sers-moi un joli vers

 

Je l'ai bien regardé,

Ai posé mon café

Pris plume et encrier

Sur un bout de papier

Et dessus, griffonné

Tous nos rêves emmêlés.

 

Détour au train de vie …